Stage perfectionnement Février 2017 à Roquettes

Le premier stage de perfectionnement de 2017 a eu lieu à Roquettes en Février.

Nous avons été accueillies par le foyer rural de Roquettes et Viviane, responsable de la section encadrement et cartonnage.


Le stage avait débuté pour moi, un mois avant, quand j’ai reçu les plans des élèves.

La table basse d’Isabelle est inspirée du livre d’Elodie de La cabane d’Elo, « Meubles en carton« .

Elle ne voulait pas le porte revue. Nous avons aussi revu quelques côtes pour plus de simplicité et la position des traverses.

Le meuble de Stéphanie devait être sur-mesure par rapport à son emplacement définitif, entre un mur et un réfrigirateur. On a donc essayé de prévoir par rapport au carton qu’on allait utiliser l’épaisseur des montants et le placement des étagères. Ce qui ne fut pas une mince affaire.

Violette, c’est inspiré d’une réalisation de Marie Hélène Zeidan « Meubles en carton, les bases« . On a nommé se meuble le Haricot. J’ai modifié quelque peu le placement des traverses.

Viviane voulait aussi une console fictive sur mesure pour un endroit précis chez elle sous un miroir.

Voilà donc de beaux projets en perspective, j’avais hâte d’arriver à la date du stage, pour voir si tout se passerait comme prévu.


Isabelle a préparé son gabarit (=un des profils intermédiaires) puis choisit ses morceaux de carton, reporté le gabarit sur les cartons et pour finir elle a commencé à découper.

Comme je vous le disais on a revu les emplacements des traverses.

La difficulté lorsqu’on a deux profils intermédiaires, c’est que les traverses et les profils restent bien perpendiculaires. Il faut donc que les encoches ne soient pas trop étroites et ne forcent pas trop lorsqu’on les enchâsse.

Le deuxième défi de ce meuble, ce sont les arrondis, nous avons testé la méthode de Françoise Manceau de chez CréaZoé, elle en parle dans les magazines « Zoé cartonne » et je ferai prochainement un article dessus.

 

Cette méthode consiste à couper deux feuilles sur trois pour du carton double cannelure sur l’envers du carton (côté cannelures apparentes).

 

Vivianne aussi a préparé le pied de sa console, elle a utilisé la technique du boitage ou emboitage.

Joli nœud pap!

Voilà la console fictive fermée, il manque le socle qui sera fait sur mesure par rapport à la plinthe sur le mur.

Violette a fait de même, mais a préparé son gabarit sur une feuille de papier pour pouvoir le garder.

Elle a tracé les emplacements des traverses, puis calculé la taille des encoches.

Après avoir couper ses traverses, elle a monté le meuble en venant coller la face avant et la face arrière.

 


Petite Pause

Durant les deux jours nous avons pu manger au soleil, très agréable.


Pour finir, Stéphanie a commencé par le dessous de son meuble en mettant les roulettes puis le fond de son meuble.

Le fond sert de colonne vertébrale pour le meuble, il faut donc qu’il soit bien plan. Il a été fait dans du quadruple cannelures.

Il a fallu aussi raccorder les plaques entre elles, elle a donc enlevé 2 cannelures sur une plaque et deux cannelures sur l’autre plaque puis les a collées entre elles. Attention avec cette méthode on perd quelques millimètres ou centimètres sur la longueur totale.

Comme vous pouvez voir sur l’image, nous avions de la colle sur le carton.

Pour cacher et avoir un fond homogène, Stéphanie a recouvert toute la surface de cartonnette beige de 0.7cm.

Après avoir collé, la base à roulette sur le fond puis les étagères en alvéolaire, elle est venue mettre les côtés faits en double cannelures contre-collées et inversés au niveau des cannelures. Là aussi un raccord a été nécessaire.

 

La fine équipe a fini son stage, le sourire jusqu’aux oreilles.

Certaines ont encore du travail pour fermer leurs meubles ce que nous verrons ensemble bien sur.

La nouvelle technique pour cintrer le carton est très longue.

J’ai d’ailleurs rajouté un jour à mon stage de perfectionnement pour que les élèves aient vraiment le temps de tout faire.

Voici l’ensemble des réalisations


Si cela vous a plu et que vous avez déjà fait le stage d’initiation, n’hésitez pas à me contacter pour que l’on organise un  Stage de perfectionnement dans les mois à venir.

 

Pour plus d’informations n’hésitez pas à me contacter

barbara.avon[at]lpbcarton.com

ou au 06 62 09 57 52

sur Facebook La p’tite Bulle

et sur Twitter @lpbcarton

  5 Replies to “Stage perfectionnement Février 2017 à Roquettes”

  1. 6 mars 2017 at 10 h 24 min

    j’aime bien la façon dont tu déroules ton cours !
    bonne continuation

    • La p'tite Bulle
      6 mars 2017 at 12 h 39 min

      merci 😉

  2. Louise
    5 mars 2017 at 11 h 57 min

    Très beaux les projets. J’espère que je pourrais un jour faire de belles réalisations comme ça.

    • La p'tite Bulle
      6 mars 2017 at 12 h 40 min

      Pourquoi tu n’y arriverais pas? il n’y a pas de raison!

  3. cath
    4 mars 2017 at 10 h 12 min

    Bravo pour ce reportage, on s’y croirait et plein de techniques ont été abordées. Les projets sont variés et intéressants. Merci de ce partage. Je courbe mon carton de cette façon aussi car j’aime qu’il reste bien lisse sur l’extérieur c’est plus joli et plus facile pour la déco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *