Luminaires en carton

Les Luminaires en carton, petite rétrospective de tous les luminaires que j’ai créés et de cette belle rencontre entre moi, le carton et la lumière.

Vous connaissez peut être la célèbre phrase:

« Bienheureux les fêlés, car ils laisseront passer la lumière » de Michel Audiard

Je crois que je suis sur la bonne voie. ^^


Mes débuts

Ma rencontre avec Sophie Reine de chez Mhoz à la Glanerie lors d’une exposition a été une révélation.

Suite à cette découverte et pour la mise aux enchères de fin d’exposition de la Glanerie, j’ai fabriqué ce premier luminaire.

J’espère qu’il a plu à sa propriétaire.

Ensuite quelques mois après, je me suis retrouvée avec beaucoup de chutes de carton, je me suis mise à fabriquer cette lampe sur pieds totalement asymétrique.

Beaucoup de succès et je l’ai vendue.

 

L’écriture

Et alors venue l’idée d’écrire un livre sur comment fabriquer ses luminaires en carton.

Puisque personne n’en avait écrit un, je me suis lancée. Je le voulais simple tout en offrant du choix.

Quatre formes, pour 4 styles et 4 ambiances totalement différentes.

Luminaire carré dans la cuisine.

Luminaire trapézoïdal dans la chambre d’amis devenue aujourd’hui l’Atelier.

Luminaire rond et habillé de rouge dans la chambre conjugale.

Luminaire triangulaire et haut pour une ambiance romantique dans le salon.

La création

Après le livre, place à la création pure de luminaires pour les expositions.

Un luminaire rond alliant carton nature et carton blanc.

Une lampe de chevet, total look, du pied à l’abat-jour de forme carré.

Test

J’ai fait un essai avec l’imprimante Laser du Fablab d’Artilect, une autre façon de penser le luminaire.

Non plus en bandes de dentelle de carton, mais dans la plaque de carton elle même. j’ai beaucoup aimé le résultat.

La lumière ne dépend plus que d’une bande de carton coupé dans le même sens pour l’ensemble.

Elle pénètre tout le carton et offre de multiples dessins sur le mur.

L’avenir

Aujourd’hui je continue à créer mes luminaires comme celui ci-dessous vendu aux Journées Européennes des Métiers d’Art à Montans.

Et j’enseigne ma technique dans des stages ouverts aux publics comme vous pouvez le lire sur le site Internet de l’Esprit vient en jouant.

Son auteure est venue tester l’atelier et elle a été ravie, elle en a fait un article sur sur son blog et vous raconte le déroulement du stage.

Le but du stage est de repartir avec son abat-jour.

Mais surtout de repartir avec la technique pour faire soi-même ses propres abat-jours chez soi, tout en laissant parler sa créativité.

Mais je pense aussi à ceux qui ne peuvent pas venir jusqu’à moi.

C’est pour cela que dans la boutique du site vous trouverez la règle de coupe qui permet de couper les bandes de dentelle de carton sans avoir à les mesurer, un gain de temps précieux.

Voilà en quelques mots mon histoire, ma rencontre avec le carton et la lumière.


Et toi, as tu fait cette rencontre?

Qu’as tu créé? N’hésite pas à partager dans les commentaires les liens vers tes créations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *