Les techniques du cartonniste

Les techniques du cartonniste, mais pourquoi ce titre me direz-vous?

Parce que cet article présente les différentes techniques ou méthodes utilisées pour construire, fabriquer un meuble en carton.

Je ne vais pas rentrer dans les détails d’un meuble présentant telle ou telle technique, car mon livre est là pour ça et d’autres sites internet le font très bien comme celui de camillecarton.com ou cartonrecup.com.

Je vais plutôt vous présenter la technique de façon générale et vous en donner les côtés positifs et négatifs.


Techniques des traverses simples croisées

 

Cette technique est en général celle que l’on trouve dans tous les livres. Technique dira t’on de « base ».

Elle consiste à « croiser » le carton grâce à un système d’encoches entre un profil intermédiaire et des morceaux de carton rectangulaire, en général, appelés traverses.

Le sens du carton a beaucoup d’importance.

Traverses simples croisées

     Les + de la technique des traverses simples croisées:

Elle permet une ossature robuste pour les meubles ne dépassant pas 30cm de profondeur.

Elle permet de fabriquer des meubles simples (carré, rectangle) tels que des tables de chevet des meubles d’appoint sans formes trop compliquées, mais possédant des courbes concaves ou convexes.

     Les – de la technique des traverses simples croisées:

Elle ne permet pas des meubles solides s’ils font plus de 30cm de profondeur.

Elle ne permet pas certaines formes trop biscornues (meubles d’angle)

 

 

Technique des traverses multiples croisées

 

Cette autre technique a la même base que celle des traverses simples croisées. La différence va être dans le nombre de profil intermédiaire et donc du nombre d’encoches sur les traverses.

Le sens du carton a beaucoup d’importance ici aussi.

Traverses multiples croisées

     Les + de la technique des traverses multiples croisées:

Elle permet des assises, tabourets et fauteuils très résistants aux poids

Elle permet pour les meubles de plus de 30cm de profondeur une grande stabilité (buffet, commode).

Elle permet un bon équerrage du meuble si elle est bien réalisée.

      Les – de la technique des traverses multiples croisées:

Elle est plus longue à mettre en œuvre.

Il faut un bon alignement de tous les profils et des encoches sinon l’équerrage est faussé.

Traverses multiples croisées1

 

Technique du boitage

 

Comme l’indique le nom de cette technique, le principe est de faire des boites.

Certains cartonnistes commencent par faire une boite, dessous puis cotés puis remplissent l’intérieur avec des traverses (sans encoches bien sûr), d’autres posent les traverses sur la plaque du dessous puis mettent le dessus et enfin ferment les côtés ( c’est comme cela que je procède).

Boitage

     Les + de la technique du boitage:

Elle permet de fabriquer des meubles d’angles, des plateaux de table et des têtes de lit.

Elle simule la conception du carton alvéolaire.

On peut laisser une vitre sur une belle structure lorsque l’on fait un plateau de table

      Les – de la technique du boitage:

Il faut être vigilant aux types de colle que l’on utilise, certaines colles n’étant pas faites pour supporter certaines contraintes trop fortes.

Il faut pour cette technique mettre les cannelures dans le bon sens donc réfléchir à l’utilisation du meuble.

 

 

Méthode Schmulb

 

Cette méthode est enseignée uniquement chez Schmulb (ça vous avance bien hein! 😉 )

Je n’ai pas fait de stage chez lui, peut-être un jour?!

Ce que je peux vous en dire se restreint à ce que j’en ai lu sur internet et ce que j’en ai entendu pendant mon stage de perfectionnement.

C’est une méthode qui n’utilise pas la technique des traverses croisées, « la structure est montée de telle sorte qu’aucune surface du meuble ne présente des risques d’enfoncement » ( source schmulb.com)

D’après ce que j’ai compris on utiliserait 5 à 6 fois plus de carton que dans la technique de base comme vous pouvez le voir dans les photos de la page des étudiants de poitiers.

      Les + de la technique Schmulb:

Rigidité, robustesse.

Comme il l’écrit lui-même sur son site, il fabrique des meubles pour durer.

(Moi qui suis curieuse de toutes les techniques, le mystère qu’il entretient m’intrigue)

      Les – de la technique Schmulb:

De l’huile de coude et beaucoup de carton d’après ce que j’en ai lu.

 

 

Méthode PRA

 

La méthode ou technique PRA (Poutre, Renfort, Amortisseur) est une technique créée par Edwige de chez Enkoikilé, elle est issue de la menuiserie.

Je ne peux vous en dire plus mais elle permet une grande liberté de forme avec de nombreuses ouvertures sur tous les côtés du meuble.

      Les + de la technique PRA:

Grande liberté de création, solidité et résistance avec des poutres, renforts et amortisseurs bien placé.

      Les – de la technique PRA:

Chaque meuble a son ossature propre, elle demande donc une réflexion en amont de la construction du meuble.

 

 

Technique du contrecollé

 

La technique du contrecollé a pour principe de coller des cartons les uns contre les autres et parfois en grande quantité.

Un exemple de cette technique est bien représenté par O. Gehry.

Elle sert pour les plateaux de tables de chevet, les portes de meubles, les façades de tiroirs.

En jouant sur le sens des cannelures, elle peut éviter à des plaques de se cintrer.

contrecollé

      Les + de la technique contrecollé:

Les profils contrecollés permettent des meubles de forme assez libre et sans certains renforts, ils sont très résistants aux poids.

Ils sont faits le plus souvent au laser pour une coupe parfaite et un bon alignement des plaques entre elles.

      Les – de la technique contrecollé:

Sur des grandes surfaces ou profondeurs il est peu probable qu’une cartonniste avec son cutter et sa scie sauteuse se risque à l’exercice. Le laser est l’ami de cette technique.


 

 

Certaines techniques peuvent être « mixées » entre elles sur la fabrication d’un meuble.

Par exemple la structure peut être en traverses multiples et le plateau en boitage ou contrecollage.

La conception d’un meuble en carton n’ayant pas de limite à part celle de votre esprit, osez, testez, recommencez, réussissez!

Est ce que cet article vous a permis de découvrir une technique que vous ne connaissiez pas?

  11 Replies to “Les techniques du cartonniste”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.