Invités: Marie-Hélène Zeidan 123CARTONS

Nous voici en direction du sud de Nantes plus exactement à Pont St Martin, pour rencontrer notre invitée.

Marie-Hélène Zeidan de chez 123CARTONS

France1

Comment as-tu découvert le carton et la fabrication de meubles et objets dans cette matière et en quelle année? Raconte-nous un peu ton parcours

Je suis avant tout une manuelle, entrée dans le monde  du » fait main »  dès mon adolescence par le biais de la couture que j’ai très intensément pratiqué pendant de nombreuses années.
J’ai découvert le bricolage en pratiquant l’encadrement qui m’a appris la minutie, la  précision, l’exigence… et très rapidement, j’ai eu envie de « sortir du cadre » en n’utilisant plus de baguettes du commerce mais en fabriquant mes cadres à partir d’éléments de récup plastiques, bois… et   carton.

Rapidement, je me suis mise à fabriquer des lampes et divers objets essentiellement à partir de diverses matières récupérées.
Puis je suis tombée sur un article du magazine Créamania qui présentait le travail de Marie Martine,  » les décors de marie » et je suis tombée en admiration devant sa passementerie de carton.

Ça a été une révélation, comme l’avait été la couture dans mon enfance : voir qu’il était possible de donner vie à ses idées, partir d’un matériau plat, inerte et créer un volume…
De là, à rêver de fabriquer des meubles, il n’y avait qu’un pas que j’ai franchi allègrement en faisant du carton mon matériau fétiche.
J’ai trouvé dans ce matériau, un allier de qualité, facile à trouver et me permettant de donner vie à toutes mes fantaisies.
Après avoir démarré toute seule, j’ai fabriqué mon premier meuble en 2003.

Je suis allée ensuite me former auprès de plusieurs cartonnistes travaillant de manières différentes, j’ai assimilé ces techniques, beaucoup expérimenté et je continue toujours d’ailleurs.
Je crois en effet que l’on n’a jamais fini d’apprendre,  j’adore imaginer des formes improbables et ce sont ces défis techniques qui personnellement m’intéressent afin de sans cesse essayer de repousser les limites.
J’animais  des stages de loisirs créatifs divers depuis 2000 et j’ai commencé à animer des stages carton en 2005 avec une furieuse envie de faire découvrir aux gens leur potentiel créatif : quelle joie de voir leur fierté devant le résultat de leur travail !!.
J’ai créé l’entreprise 123 cartons en 2007, entreprise qui a pour vocation de dispenser des stages et des formations professionnelles  et également de créer des meubles ou décors pour une clientèle très variée: particuliers, professionnels, artistes…
Comment t’es venue l’idée d’écrire des livres ?

 Je n’ai jamais décidé d’écrire des livres…. j’ai rencontré lors d’une exposition en 2005 la responsable des éditions  » l’inédite » qui m’a proposé une collaboration, je n’ai pas sauté sur l’occasion… mais nous avons d’abord sympathisé et d’une chouette collaboration sont nés une belle amitié et 3 livres sortis en 2006, 2007 et 2010.

Et je tiens aussi à dire que si les meubles en carton ont connu l’engouement que l’on sait c’est en grande partie grâce à Christophe de « l’inédite » qui a sillonné  la France en tous sens, la Belgique , la Suisse et même le Canada pour faire voyager une exposition pendant presque 2 ans  et a ainsi fait connaître et créé l’envie.
Quel meuble t’a posé le plus de difficulté? As-tu une photo ?

On ne peut pas à proprement parler de difficultés, mais beaucoup de questions ça c’est sûr !!!!

En fait l’arrière de ce meuble est une succession de décaissements, petites niches et diverses réserves…  pour cause de gaines et prises électriques et divers boîtiers à cacher et que le tout étant sur Paris et moi à Nantes, il était bien difficile d’aller vérifier mes côtes !!

DSCF6040

 

Quel meuble rêves-tu de réaliser?

Je ne rêve pas de réaliser un meuble en particulier mais tous ceux que je dessine et comme j’ai toujours un crayon à la main, je ne pense pas y arriver un jour !

Je dirais, quand même, que celui que je rêverais de faire, serait le plus improbable possible, un meuble dont on ne saurait pas deviner le matériau, ni la fonction, ni même le sens dans lequel le regarder, quelque chose qui interpellerait par sa forme, son décor… une prouesse technique quoi, un jour peut-être.
Si tu étais un meuble en carton à toi lequel serais-tu ?

Entre deux, je ne sais choisir:

-10P1030650

 

Une dédicace, une phrase fétiche?

Une phrase fétiche :   « Tout seul, on n’est rien… »

C’est pratique, ça s’applique à plein de choses… mais surtout c’est un appel à l’échange et à l’entraide pour combattre l’individualisme trop souvent rencontré.

 

Site : http://www.123cartons.com/#a

Blog : http://123cartons.canalblog.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *