Valérie Fernande-Ortega de chez Mobilia Dell’Arte

Depuis mes débuts sur les meubles en carton, je surfe sur internet.

J’ai découvert comme vous tous, des cartonnistes qui sont là depuis longtemps, Marie K’rtonne, camillecarton.

Et j’ai découvert Mobilia Dell’Arte.

En cherchant j’ai découvert sa créatrice et tout ce qu’elle proposait.

Valérie a un univers bien à elle avec son style Louis XVI.

Nous allons la découvrir et vous allez plonger dans son univers.


Qui es- tu ? tes passions en dehors du carton ? que faisais tu avant ? d’où vient le nom de ton entreprise ?

Valérie, je suis avant tout maman de 3 adorables enfants.

Aujourd’hui, multi-entrepreneure, je m’épanouis dans mes activités avec, pendant des années, cette recherche d’équilibre entre vie pro et vie personnelle.

J’y suis enfin parvenue non sans difficultés car impossible pour moi de choisir entre mon envie de me réaliser professionnellement et une qualité de vie à laquelle tout le monde aspire… n’est ce pas ?

En dehors du carton, je suis passionnée par le feng shui que je pratique depuis 16 ans et par tout ce qui touche au bien-être en général.
Avant de créer l’entreprise Mobilia Dell Arte, je faisais de l’éducation à l’environnement auprès de divers publics.

Il aura suffit d’une découverte sur Internet du mobilier en carton pour que je fasse WAOOOWWWW, que je me forme et que je passe le pas de la création d’entreprise en 2003. Une aventure riche d’enseignement et de croissance personnelle !
Le nom de Mobilia Dell Arte m’est apparu comme une évidence ! Je ne voulais pas que le mot « Carton » apparaisse.

J’aime tout ce qui est suggéré, la subtilité… et la matière mise en lumière se suffisait à elle même.
Mobilia Dell Arte, c’est évidemment un clin d’oeil à la Comedia Dell’ Arte.

J’aimais l’idée que chacun puisse « s’inventer un univers, se créer un espace sur la scène de sa propre vie ».
J’ai opté pour un nom italien car les plus grands designers sont Italiens !

C’était une belle occasion de redonner de la noblesse à un matériau plutôt cheap.

Comment as-tu découvert le carton et la fabrication de meubles et d’objets dans cette matière ?

J’ai découvert cet artisanat d’art en 2003, à la naissance de mon 2ème enfant.

Je faisais des recherches sur Internet pour diversifier mes ateliers d’éducation à l’environnement et le
« hasard » m’a mise en contact avec ce mobilier d’un nouveau genre !
Après cette découverte, je dormais peu la nuit ! Je dessinais ! Je voyais des portes qui s’ouvraient.

J’ai toujours voulu exercer un métier artistique mais la sagesse familiale m’a toujours dit d’apprendre un VRAI métier avant de faire les beaux Arts et m’amuser.

C’est bien connu : travail et plaisir ne vont pas ensemble ? (rire amusé ! J ), je suis partie me former sur Paris et à la fin de mon congé parental, je démarrais l’entreprise.

Raconte-nous un peu ton parcours ensuite?

Le monde de l’entreprise est un univers fabuleux et … sans scrupule ! Vous avez un savoir faire et des compétences de gestionnaire, de manager, de commercial à développer sur le terrain.
J’ai fait toutes les erreurs possibles. Souvent, je dis avoir mal aux genoux tant je suis tombée 😀
Mais je me suis toujours relevée.
En 14 années, j’ai connu l’explosion de mon activité, la descente aux enfers, la cessation d’activité, la reprise avec le développement du style Louis XVI qui me caractérise puis, 3 déménagements du Nord au Sud de la France pour arriver en 2013 à un changement MAJEUR :
– la mise en ligne sur Internet de mes formations, pour enseigner mon savoir faire à
toute la Francophonie mondiale.

J’ai fait tomber les frontières et aujourd’hui, me régale de partager tout ce que j’ai développé avec des personnes de toute la France, le Canada, la Suisse, la Belgique… c’est cela la magie d’Internet.

 

Comment t’es venue l’idée de donner des cours, des stages et de faire des vidéos?

Les formations ne devaient pas commencer de suite en 2003 mais la demande a été si forte que j’ai ouvert mon atelier aux pressés.

Mon atelier était un véritable espace d’échange, de créativité où la passion du carton nous rassemblait.

J’aimais que mes stagiaires viennent avec un projet fou.

Nous relevions les défis ensemble dans cet atelier qui était en fait un vrai laboratoire de recherche où j’ai tant appris sur le matériau.


Les vidéos sont venues en 2013 quand j’ai découvert la possibilité de faire des formations en ligne. J’ai de suite senti que c’était la direction à prendre pour développer mon activité non sans peur car … la vidéo, je n’avais jamais fait ! Une sacrée sortie de zone de confort. Je ris encore en regardant ma première vidéo qui sera collector 😀 (de mémoire, j’ai l’air d’une speakerine coincée 😀 )

 

Quels meubles ou objets rêves-tu de réaliser aujourd’hui?

Sans hésiter, une chaise médaillon Louis XVI. J’en ai fait une maquette il y a 9 ans.
Beaucoup de défis à relever sur un tel projet et c’est exactement ce que j’aime.

 

Ou en est ton entreprise aujourd’hui ?

Elle est automatisée à 80%. Cela veut dire que j’ai développé tout une partie webmarketing afin qu’elle tourne toute seule.

Cela m’a permis de développer une autre activité autour de l’amélioration de la qualité de vie avec Healthy Home Academy.

 

J’ai vu que tu te dirigeais aussi vers le développement personnel peux-tu nous en dire plus?

Le développement personnel fait partie intégrante de ma vie. C’est grâce à ce travail sur moi qu’aujourd’hui Mobilia Dell Arte est ce qu’elle est et que je m’épanouie dans toutes les sphères de ma vie.
J’ai pour ambition d’aider les mères actives, en situation de monoparentalité à croire en leurs rêves et surtout à les réaliser !

J’ai dû moi même laisser tomber beaucoup de croyances comme par exemple : il est impossible d’avoir la réussite professionnelle ET une vie familiale et amoureuse en étant seule avec ses enfants.

Une autre croyance qui me collait à la peau : il faut travailler dur pour gagner beaucoup d’argent. Rien d’original car ce sont des croyances très répandues.
Aujourd’hui, j’ai les clés qui me permettent de dissocier temps et argent. Finie la problématique du fameux taux horaires des cartonnistes.
La croissance personnelle est un chemin que tout le monde devrait emprunter. Nous créons tous notre réalité Nous avons des croyances, des filtres, issus de notre enfance qui nous empêchent de réussir.

Tout le monde a pourtant le droit d’être heureux, d’aspirer à une certaine qualité de vie et je me sers de mon expérience d’entrepreneure, de maman solo, de femme pour accompagner les femmes créatives qui aspirent à plus de temps, plus d’argent, plus de vitalité et plus d’épanouissement.
Pour moi, tout est donc lié.

Si tu étais un meuble ou un objet en carton à toi, lequel serais-tu? As-tu une photo?

Oui, je serais cette robe en papier et carton, réalisée pour le salon des métiers d’art de la région Centre.
Une création féminine et fragile qui exprime mon envie permanente de me dépasser, de relever des Challenges.

Aujourd’hui j’accepte que ma fragilité, ma sensibilité soient aussi ma force comme cette robe en papier carton l’a été pour mon entreprise qui s’est faite repérée grâce à cette performance.

Une astuce pour les cartonnistes qui vont te lire?

OUI !

Beaucoup ne font pas de dessins à l’échelle avant de dessiner leurs meubles. Et pourtant, c’est capital. C’est le meilleur moyen de travailler l’esthétisme du meuble car ce qui est beau à petite échelle sera forcément harmonieux à grande échelle.
Aller, une deuxième astuce.

Partez d’une forme SIMPLE ! Mes meubles sont souvent cubiques… je ne fais que rajouter de la matière par dessus pour les rendre plus travaillés.

J’aime d’ailleurs beaucoup cette citation de St Exupery qui dit :
« La perfection est atteinte non pas quand il n’y a plus rien à rajouter mais quand il n’y a plus rien à enlever ».

 

Website : www.mobiliadellarte.fr
Fan Page Facebook : Mobilia Dell Arte
Email : mobiliadellarte@gmail.com

Et pour aller au delà de la créativité, pour aspirer à une plus grande qualité de vie, vous
pouvez me suivre également ici :
Website : www.healthy-home-academy.com
Fan Page Facebook : healthyhomeacademy

MERCI de tout coeur à toi Barbara ! Et à très bientôt!
Valérie.


Merci à toi Valérie, je savais ta vie riche mais pas à ce point, ton cheminement m’a touchée car j’aspire aussi à ce que ma vie prof et perso soit le plus épanouie possible.

Et prendre du plaisir à faire de ma passion mon métier pour ne plus avoir l’impression de travailler un seul jour dans ma vie est devenu une de mes priorités.

 

  One Reply to “Valérie Fernande-Ortega de chez Mobilia Dell’Arte”

  1. Ghislaine bacchiana
    29 avril 2017 at 9 h 36 min

    Très joli reportage. Je suis Valérie depuis que je cartonne, et ses vidéos sur YouTube m’ont souvent aidé. J’aime bcp son style, tellement différent des autres cartonnistes. Merci bcp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *